Logo Lépi'Net

Les lépidoptères en Haute-Loire

Noctuidae Noctuinae

Amphipoea oculea L.

La Noctuelle éclatante

Nourriture de la chenille : Graminées


Références : Liste Leraut 1997 : n°4690 / Guide Robineau (2007) : n°1300

Amphipoea oculea L. adulte - ©Philippe Mothiron
Steige (Bas-Rhin), 10 août 2005. Photo Philippe Mothiron

Etat carte : à actualiser

Voir texte ci-dessous

A propos des cartes


Voir d'autres photos :

Répartition française : Presque partout, mais semble absent de Bretagne et des plaines méditerranéennes.

Pour en savoir plus...

Comment le reconnaître ?

Amphipoea oculea fait partie d'un genre assez difficile. Il en est de loin le représentant le plus répandu en France, les deux autres espèces (Amphipoea fucosa et Amphipoea lucens) étant infiniment plus localisées. Toutefois dans les localités où se rencontrent les deux autres espèces, il est fréquent que Amphipoea oculea vole également, à la même époque.

Avec un peu d'entrainement, il est possible de reconnaître l'espèce à différents critères :

- sa taille (envergure 27-34 mm), inférieure en moyenne à celle des autres représentants du genre,
- ses ailes souvent plus arrondies à l'apex
- l'ornementation de sa tache réniforme (voir ci-dessous)

Amphipoea oculea(© Philippe Mothiron)

La tache réniforme d'Amphipoea oculea peut être de coloration assez variable, mais ressort généralement bien sur le fond de l'aile.


Elle est entourée de tous côtés d'une série de taches concolores, séparées par les nervures, donnant l'impression d'une bordure d'épaisseur assez régulière.


En cas de doute, l'examen des genitalia mâles sera décisif. En revanche l'interprêtation des genitalia femelles est souvent plus délicate. Le lien suivant (en anglais) présente les genitalia mâles et femelle, comparés à ceux des espèces voisines (y compris A. crinanensis qui n'est pas connu de France):

Genitalia comparés des Amphipoea (mothscount.org)